Valérie et moi

26 avril 1986. Un samedi soir, j’étais en boite (au Relayer) près du Nouvion avec un groupe. La piste de danse était au rez-de-chaussée et deux escaliers permettaient d’accéder à une mezzanine garnie de tables et de canapés.
Je dansais et elle était assise au bar. On se regardait sans arrêt !

3 mai 1986. Je ne suis pas retourné au Relayer. Elle y a été et elle est sortie avec un new wave drogué de Wassigny qui s’appelait Laurent. Il m’énervait ce mec-là.

10 mai 1986. Je suis retourné en boite : elle était revenue. On s’est retrouvé, et j’ai fait la connaissance de sa grande sœur (Myriam). Plus tard dans la soirée, on s’est embrassé.

17 mai 1986. Valérie était là, avec sa sœur : Sandrine. J’étais avec un copain portugais, Fernando, que je leur ai présenté. La sœur et le copain se sont plus. Ils sont sortis ensemble. Mais, les filles sont reparties chez elles, à Wassigny, à 20 km.

24 mai 1986. A nouveau, nous nous sommes retrouvés tous les 4 en boite. Nous avons flirté sur les musiques en nous mettant à l’écart sur les canapés. 

Vendredi 30 mai 1986. Fernando, Daniel et moi, nous avons pris nos mobylettes et nous sommes allés planter notre tente dans le jardin de la maison de Valérie. Mais, il y avait des HLM autour de la maison. Alors, on n’avait pas le droit de camper là !
Le soir, la mère de Valérie nous a invités à diner. Valérie, Sandrine, Fernando et moi, sommes allés dans la tente. L’autre couple a fait l’amour, et moi, j’ai caressé le sexe de Valérie avec mon doigt. Ça m’a plu et j’étais content.
Le lundi, nous sommes repartis.

7 juin 1986. Nous sommes allés en boite, où nous avions rendez-vous avec Valérie et Sandrine. Elles étaient venues avec Rachel, leur grande sœur ! Au cours de la soirée, nous avons retrouvé un copain, David, qui a tout de suite plu à Rachel. Il y avait donc trois couples !

Vendredi 31 mai 1986. Fernando et moi, nous sommes retournés chez elles à mobylette ! Le soir, un copain des filles nous a emmenés en boite dans sa voiture.
Mais là, Valérie est retombée dans les bras de son ex, Philippe. Je la cherchais. Depuis la mezzanine, je les ai vus dans un coin de l’escalier. Ils sont partis tous les deux dans la voiture de Philippe.
Je suis rentré à Wassigny dans la voiture du copain, avec Sandrine et Fernando. Là, j’ai attendu Valérie. J’ai pleuré en pensant à ce qu’elle était en train de faire. Quand elle est rentrée, nous sommes montés dans sa chambre. Nous nous sommes couchés. Elle s’est vite endormie, mais pas moi.

Le lendemain, je suis reparti avec Fernando. J’ai pleuré tout le trajet !

<<<

03/05/2019