Flo et moi

L'incesteA 27 ans, j’ai rencontré Flo ! J’étais au Tigre, je l’ai trouvée jolie. La fois d’après, je l’ai revue dans un bar avec un copain. On est sorti ensemble en allant au Tigre.

On ne s’est plus quitté, on se voyait chez moi les Vendredis, Samedis et Mardis soirs, mais elle habitait toujours chez sa mère. J’étais angoissé par mon histoire passée avec Frédérique. J’avais peur d’aller à la selle.

Je pensais toujours à Marianne.

Un soir, nous nous sommes retrouvés pour passer le weekend ensemble à mon appartement, rue de Vesle. J’avais envie de faire l’amour avec Flo. Je lui ai exprimé mon idée. Elle n’était pas du tout partante. J’ai insisté jusqu’à ce qu’elle accepte. J’étais debout derrière elle, sa position n’était pas adaptée : trop penchée en avant vers le sol. Je n’osais pas lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle se redresse tout en se cambrant pour un plaisir et une jouissance mutuelle. Après l’acte, je suis resté sur ma faim : j’étais frustré. Cette situation me faisait pas mal cogiter.

Quelques mois plus tard, j’ai décidé d’aller voir Marie, une femme mariée qui avait deux enfants. Elle était frustrée car elle ne faisait l’amour avec son mari qu’une fois par semaine. Mais, j’ai débandé en voyant un bouton sur sa fesse !

Je travaillais au C.R.I. J’avais souvent affaire à deux femmes de la Présidence de l’Université de Reims, Hélène J. et sa chef. Un jour, elles sont venues au C.R.I. J’ai travaillé avec elles et deux de mes collègues. Nous avons profité de nos échanges de mails professionnels pour nous séduire.
Un mercredi, Hélène et moi, nous nous sommes retrouvés chez moi pendant la pause de midi. Je lui ai donné du plaisir avec ma langue.
Deux semaine plus tard, je l’ai prise par derrière, et j’ai ressenti beaucoup de plaisir.

Je faisais des jeux en ligne sur Prizee (www.prizee.com). Je parlais beaucoup sur le forum. C’est comme ça que j’ai rencontré Sab (Ce que les Anges ont de communs avec les Elfes), d’abord comme amie puis comme amante. Mais, elle habitait à 400 km. Un vendredi, j’ai téléphoné à Flo pour la prévenir que je partais chez mes parents. En fait, Sab venait le samedi. Je l’ai accueillie et je lui ai fait l’amour. Le lendemain, elle est partie.

Ma propriétaire avait besoin de récupérer son appartement. J’ai déménagé avenue de Paris.

Après, j’ai revu Marie. Un mercredi midi, elle et moi, avons essayé de faire l’amour, mais je n’y arrivais pas.

Un jour, Maman a fait un A.V.C. Elle était chez elle avec ma sœur Marie-France. Elles regardaient un film à la télé. Elle s’est mise à dire des mots incompréhensibles. Marie-France a appelé les pompiers. Le lendemain, elle m’a téléphoné pour me prévenir. J’ai pris un train pour Laon, et ma sœur Nathalie est venue me chercher à la gare.  Papa, Marie-France et moi, nous sommes allés à l’hôpital. Maman était en larmes. Elle n’était pas très bien soignée.

Deux semaines plus tard, le dimanche, Flo et moi, nous sommes allés au Nouvion. Je l’ai présentée à Marie-France, Papa, Maman, Nathalie et mes neveux (Guerrand et Annaël). Le soir, Maman est retournée à l’hôpital comme prévu.

Deux semaines plus tard, nous étions tous invités chez Nathalie car Maman avait encore une sortie. En apparence, ça allait, mais pas dans ma tête : j’avais honte en pensant à ce que Maman m’avait fait.

Mes sœurs et moi, nous avons changé Maman d’hôpital.

La fois suivante, je suis allé la voir avec Flo. Papa et Marie-France nous ont rejoints. J’avais besoin de parler à Flo de mon traumatisme d’enfance, mais je ne pouvais pas.

Elle est décédée en Avril. Flo et moi, nous sommes allés la voir au funérarium. Une fois encore, je voulais parler à Flo, mais les mots restaient bloqués.

Fichier Premiere desintoxication

Flo, pardonne-moi ! Avant l’A.V.C., tu es partie et c’est mieux pour toi ! Tu as pu rencontrer un homme et avoir deux filles. C’est bien !

<<<

11/05/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *