Accident Vasculaire Cérébral | Acouphènes
Des textes pour pas grand chose

Jason, le pêcheur

Jason, le pêcheurIl fait froid, et sur l'océan la nuit est tombée… Comme tous les jours. Le ciel s'est étoilé et il n'y a pas meilleur endroit qu'en pleine mer pour l'observer. S'étendre dans une barque et regarder le ciel. Il y a tellement d'étoiles là haut, il y a tellement de choses à voir et que l'on ne comprend pas. Jason pourrait passer des heures ainsi, juste à observer le ciel.

Jason n'est pas vieux, il a à peine trente ans. Jason vie de pêche, simplement de pêche, de ce qu'il peut vendre le matin sur le marché, lorsqu'il rentre au port. L'après-midi, il dort, quand il fait trop chaud, dans sa petite habitation non loin des quais.

Jason n'a pas beaucoup plus d'ouverture d'esprit que la pêche, les poissons, sa petite ville, sa petite demeure, et quelques autres petites choses qui lui donnent un petit plus : Un article de journal qu'il a conservé, une recette de cuisine au cas où ! Jason est assez musclé et pourrait beaucoup plaire, mais il n'est pas très beau et ne fait jamais rien pour arranger cela. Cela l'importe peu ! Cela n'est pas important.

Jason est en mer lorsque la fin vient. Jason est en train de tendre une voile, car Jason ne part pas en mer au gasoil, comme les jeunes. Jason est comme un vieux pêcheur pour nous, même s'il n'a pas trente ans. Jason ne connaît pas grand-chose de la vie. Il ne connaît que la pêche, son village, de vielles histoires de marins et c'est tout.

Aussi, lorsque l'atmosphère s'assèche subitement, lorsque l'air devient lourd alors que le soleil n'est pas encore levé pour qu'il soit l'heure de remonter ses filets, Jason sent sur sa peau comme un souffle d'air chaud.

D'un coup, il est surpris par la couleur du ciel, là où celui-ci rejoint la mer. Jason n'entend plus aucun bruit, même la mer semble avoir cessé de s'agiter.

Jason, c'est moi, c'est vous. Jason regarde au loin, et le ciel s'embrase pour devenir d'une rougeur incandescente. Tu sais, Jason ne connaît pas beaucoup la vie. Il ne sait que ce que lui apporte la sienne : La mer, les poissons, son petit bateau à voile, le port, les quais, sa maison. Jason connaît quelques dauphins, et il est vrai qu'il aurait pu se demander pourquoi cette nuit il ne les avait pas vu.

Lorsqu'un grondement incroyable vient du rivage, qu'il est le bruit le plus terrible que l'on puisse entendre, lorsque le ciel au loin passe du rouge à quelque chose de trop brillant pour que les yeux puissent le fixer, lorsqu'un ouragan enfle et aplati toute les vagues, il est déjà trop tard. Jason plonge à l'eau, sous son bateau, mais la surface atteint une température telle que personne ne résisterait. Jason comprend lorsque la coque de son petit bateau s'enflamme. Alors il pense à sa vie, ne sait pas pourquoi elle doit se terminer, mais il est au moins satisfait d'être allé pêcher encore cette nuit.