Première désintoxication

27/04/2006 : Ma mère était décédée depuis un mois. Je n’avais pas réussi à lui parler avant sa mort. J’aurais voulu qu’elle reconnaisse l’inceste qu’elle avait commis et la souffrance que je ressentais. Mais, c’était trop tard. Je vivais depuis l’âge de quatre ans sans maman. Dorénavant, je ne pouvais plus espérer la retrouver.

J’ai décidé d’arrêter l’alcool. Je suis allé voir un spécialiste au CHU de Reims. Il m’a proposé une hospitalisation d’une semaine. J’en ai parlé avec Flo, et on a décidé que j’irais.

Le lundi 1er mai au matin, je suis arrivé pour une désintoxication. Mais le service était juste à côté des urgences ! Ça m’a fait peur ! Le soir, Flo est venue me voir. Elle est revenue chaque soir.

Toute la semaine, j’allais à la salle télé où je fumais avec les autres patients. On était tous vêtus de pyjamas beiges ! On n’avait rien à faire ! On n’avait même pas le droit de lire. J’ai été en état de manque pendant 4 jours, puis ça s’est calmé. Je m’ennuyais et je pensais à ma vie depuis l’inceste.

Le lundi suivant, le 08/05/2006, j’ai été transféré à l’hôpital Robert Debré. Flo venait me voir tous les jours. Là, j’avais le droit de lire, ce que je faisais toute la journée.

Le jeudi 11 mai, je suis parti en taxi pour la Clinique de Merfy ! J’ai vu plusieurs fois le Médecin et je lui ai raconté mon parcours avec l’alcool. Et, j’ai retrouvé le moral.

Flo continuait de venir me voir mais, le 13 mai, elle m’a dit qu’elle en avait marre ! Elle a donc arrêté de venir !

Ma sœur Marie-France et mon père sont venus me voir avec mon neveu Guerrand, qui était petit. J’ai fait du foot avec Guerrand dans le jardin.

Pendant deux jours, je suis allé lire dans le salon. C’est comme ça que je me suis lié avec certaines personnes.

Je suis sorti au bout d’une semaine. Le taxi m’a ramené à Reims.

Après une semaine, j’ai recommencé à boire. Le manque physique avait diminué, mais le soir, je me sentais angoissé. Alors que, au début, j’étais dans une relation homme-femme normale avec Flo, petit à petit, l’image de maman est venue se superposer à celle de Flo. Ça se passait comme ça avec toutes les femmes.

<<<

16/07/2019