Il nous manque Jean Claude

Jean-Claude Wiart

Un été, Jean-Claude, Régis, un autre garçon et moi, on était parti attraper des grenouilles dans la rivière. On avait 15 ou 16 ans. On marchait sur un chemin bordé de haies. La nuit tombait. Soudain, on a vu une femme par la fenêtre de sa chambre éclairée. Elle avait de longs cheveux blonds et retirait tranquillement ses habits. Une fois entièrement nue, elle a enfilé une chemise de nuit !

On était bouche bée !!!

On a continué notre chemin le sourire aux lèvres.

* * *

Un samedi midi, je sortais du collège avec Jean-Claude, Régis, et un autre garçon. On sortait du cours de musique, où je m’étais disputé avec un des garçons. Une fois dehors, on a commencé à se bagarrer tous les deux. On  échangeait des coups de poings. L’autre s’est retrouvé au sol et j’ai continué à le frapper. Il a fini la tête sous une rangée de platanes, le long de la grille.
Il était fils de médecin alors que nous étions tous les trois de familles modestes. Il se moquait de moi. C’est pour ça que je lui ai cassé la figure 😉

(Ortho)