09/01/2018 : Trouver les mots à partir des définitions puis les placer dans la grille

  1. Elle équivaut à deux noires.
  2. On la bat.
  3. C’est une pause qui équivaut à une noire.
  4. Petits instruments qui donnent le « la ».
  5. Elle est lue par le musicien.
  6. Ce signe baisse la note d’un demi-ton.
  7. Elle est composée par les sept notes de musique.
  8. Celui qui joue du hautbois.
  9. Chanter un morceau de musique en nommant les notes.
  10. Ensemble des lignes sur lesquelles sont placées les notes.
  11. C’est la troisième note de la gamme.

 

Moyen !

K. Le Foll : ortho

05/01/2018 : Compléter le texte par des noms différents

Braquage à la supérette

La supérette du quartier des Bleuets a été braquée hier après-midi.
Quatre malfaiteurs encagoulés ont fait irruption dans le magasin vers 14h40, un sac et une arme de poing à la main.
Ils se sont fait remettre le contenu des caisses, estimé à 3 500 euros, avant de s'enfuir tranquillement à vélo.
Une enquête a été ouverte et confiée au service départemental de la police judiciaire.

Moyen !

K. Le Foll : ortho

22/12/2017 : Phrases à trous

La petite fille prend sa poupée entre ses bras et joue à l'endormir.
Je pourrais essayer d'utiliser ton ordinateur si tu m'en expliquais le fonctionnement.
Les moyens de transport vont beaucoup plus vite.
Il a pris la mauvaise direction.
Pour le petit-déjeuner, j'ai préparé le café.
J'ai passé l'après-midi avec mon grand-père.
L'orage m"a réveillé.

Bien !

K. Le Foll : ortho

19/12/2017 : Verbes

Complétez les phrases suivantes avec les verbes qui conviennent au présent.

  1. Les Français choisissent souvent l’Espagne pour partir en vacances.
  2. Les enfants bien élevés obéissent toujours à leurs parents.
  3. Michèle a seize ans. Elle ne grandit plus.
  4. La Croix Rouge accomplit une action humanitaire en Afrique.
  5. Donne-moi l’heure exacte. Je crois que ma montre avance.
  6. Ma sœur habite dans le centre de Paris.
  7. Mon mari m’aide toujours à la maison.
  8. Est-ce que votre professeur vous punit si vous ne travaillez pas ?
  9. Vous jouez du piano ?
  10. J’essaye de faire mes devoirs chaque semaine, mais je n’ai pas toujours le temps.
  11. La France bâtit sa réputation sur ses parfums et ses vins.
  12. Ces melons sont très bons. Ils viennent du Midi.
  13. On ne réfléchit jamais assez avant de se marie.
  14. Combien coûte une bouteille de champagne.
  15. L’homéopathie guérit certaines maladies.

Moyen !

K. Le Foll : ortho

01/12/2017 : Le visage

En vous aidant du dessin, écrivez en face de chaque nom le numéro que convient.

la bouche
les cheveux (m)
les cils (m)
la dent
le front
la joue
la langue
la fèvre
la mâchoire
le menton
le nez
l’oeil (les yeux) (m)
l’oreille (f)
le sourcil
les taches de rousseur (f)

9
1
5
11
2
13
12
10
15
14
7
4
6
3
8

Bien !

K. Le Foll : ortho

Moi et la canne (02/2017)

Après mettre fait percuter par la chauffarde, je remonte avec  Bruno  (freelance) (24/05/2016 : La voiture…) pour qu’il me ramène à mon domicile. Chaque séances de balnéo le taxi me récupère et me dépose devant chez moi, cette fois c’était Bruno un chauffeur que j’ai quelque fois quand mon chauffeur de taxi habituel ne peut pas m’emmener, c’est lui qui le fait.  Ayant du mal à me déplacer et n’étant pas rassuré avec ma canne tripode.

Moi et canneJ’accède  à mon immeuble  par l’arrière plus accessible pour moi rentré seul  jusqu’à mon appartement. Pour y accédé le taxi doit emprunter la rue en parallèle de la mienne comme étant en sens unique. Ce jour là, je n’ai pas compris, il m’a déposé tout au bout de ma rue  pour éviter surement de perdre du temps à faire le tour. Il a toujours été convenu qu’on me dépose à l’entrée arrière de mon immeuble comme ne pouvant pas me déplacer et marcher seul sur de longues distances. La seule chose qu’il m’ait dit c’est qu’il avait une autre course.
La peur a commencé à m’envahir je craignais ce qui m’attendait, cette longue ligne droite seul avec ma canne sur les trottoirs étroits, cabossés et joncher de trous. Je ne pouvais pas emprunter la route comme étant à sens unique de plus les voitures s’y garent des deux cotés,  je risquais de me retrouvais face à face avec l’une d’entre elles ce qui alimenté un peu plus cette peur que j’avais déjà depuis ma descente du taxi. Je sentais mon corps se raidir de plus en plus, rien dans ma rue n’était propice à me rassurer j’ai toujours eue cette crainte de devoir me déplacé seul avec ma canne, quand je suis accompagné d’une tiers personne je la tiens à son bras, je me sens rassuré et en sécurité.

J’ai eue la chance de voir à mi-chemin le gardien de mon immeuble, qui me connait. Il m’a aidé me voyant en difficulté seul sur ce trottoir, une fois arrivé au niveau du porche qui accède à mon immeuble par l’avant j’ai remercier le gardien de m’avoir aidé. De devoir marché seul je ne me voyait pas en plus tombé, demandé de l’aide à quelqu’un  comme ayant du mal à parler saurait été un obstacle de plus pour moi ce qui a accentuer encore cette peur.

Une fois à mon appartement il m’a fallu du temps pour me remettre de mes émotions.

Comme chaque samedi, ma sœur Marie-France et moi allons faire mes courses. Nous sommes allés chez Leclerc à Saint-Brice-Courcelles suite de cette mésaventure j’étais encore moins confiant de me déplacer avec ma canne, comme à nos habitudes une fois en caisse le temps que ma sœur range les courses et paie, je me dirige vers un banc pour l’attendre. Sauf que cette fois j’ai failli tomber c’est un gentil monsieur qui m’a rattrapé. Tétanisé de me rendre jusqu’à ce banc je me suis crispé de peur mon coté paralysé ne me suivait plus, ma plante de pieds s’est tourné vers l’extérieur j’en ai perdu mon équilibre et cette fichu canne qui n’a pas fait son travail d’appui.

elle pleure

Depuis cette mésaventure certains soirs quand je suis chez moi je vais me prendre un verre d’eau dans la cuisine pour le mettre dans mon bureau, cette pièce se situe au bout d’un couloir quasiment en face de ma porte de cuisine et ma jambe cette jambe qui ne m’est pas douloureuse mais qui se raidit, se crispe rends mes déplacements plus difficile.

Conséquence de cette mésaventure je vois mon Médecin qui m’ausculte et décide de me prescrire un médicament de plus (Alprazolam 0.25mg, 1 matin et 1 soir) un anxiolytique pour traiter mon anxiété, calmer cette appréhension, cette peur qui m’envahis lorsque ma jambe se crispe et rends mes déplacements instable .

Je décide également de contacter l’ergot de l’association d’aide à domicile dont je fais parti pour lui expliquer ma situation espéré  qu’elle me propose une solution, autre que la canne, pour me sentir enfin sécuriser dans mes déplacements que je minimise d’ailleurs de plus en plus. J’ai observé certaines personnes dans la même situation qui possédaient des déambulateurs. J’ai soumis cette idée à l’ergot à savoir si ça serait la solution et la bonne pour moi. Elle a contacté Alpha santé que je puisse faire des essais qui se sont avéré très positif.

Merci !!!

22/09/2017 : oi

La poire est bonne.
Le toit est arraché.
L'oiseau s'envole.
L'homme prépare le poison.
Le pantalon noir me plait.
J'ai attrapé l'oie.
Je bois un Mojito.
Je ne vois pas bien.
Elle porte une chemise en soie.

Bien !

Il se promène sur foire.
Je pêche un poisson.
Tu goûtes une boisson.
Je prépare des poireaux.
Ils respectent la loi.
La voiture tombe en panne.
Je donne les clés au voisin.
Elle se coiffe les cheveux en chignon.

Très bien !

K. Le Foll : ortho

COMPTE RENDU D’HOSPITALISATION DE JOUR DU 25/08/2017

Motif de l’Hospitalisation :

Neuvième série d’injection de toxine botulique dans le cadre d’une hémiparésie spastique droite sur AVC ischémique sylvien gauche de 2008.
Amélioration recherchée du mouvement de flexion de cheville génée par l’hypertonie musculaire de jambe.

Traitement a l’entrée :

Pre-os :
PRAVASTATINE 40
VENLAFAXINE LP 75 : 1 par jour
LEVETIRACETAM 500 : 2 par jour
ALPRAZOLAM 0.25 : 1/2 matin et soir
BéTAHISTINE 2mg
DOLIPRANE 1000 : 3 par jour
PANTOPRAZOLE 40 mg : 1 par jour

Examen clinique :

Poids 75 kg, taille 1,80 m, IMC 23,1, 1 kg/m2.
EVA douleur = 0.

Injections de toxine botulique dans le soléaire droit à raison de 300 UI en points et dans le fléchisseur commun des orteils à raison de 200 UI en 1 point sous repérage électrique.

Pas de problème spécifique.

DYSPORT Lot M10635 Exp 03/2019.

Traitement à la sortie :

Inchangé.

Conclusion :

Neuvième série d’injections de toxine botulique.
Pas de difficulté spécifique.

Consultation de suivi à un mois avec le Pr BOYER.